Mais c’est quoi l’immersive learning ?Quel rapport avec la réalité virtuelle ou la formation ?

D’abord et pour bien comprendre la suite, je vais vous donner notre définition (chez WiDiD) de ce mot qu’on lit de + en + souvent: l’Immersive Learning. Pour nous, c’est un contenu pédagogique pensé pour que l’apprenant soit immergé dans une expérience dans laquelle il va apprendre plus efficacement et parfois même sans s’en rendre compte. Et oui formation et réalité virtuelle, ça marche très bien ensemble.

natation à l'aide d'une corde, à remplacer par la réalité virtuelle pour une formation à la natation ?

Pour bien comprendre, pensez à un apprenti nageur, la meilleure façon d’apprendre (la seule ?) c’est de s’immerger dans l’eau, non ? Evidemment, nous le sécurisons, avec une corde ou une simulation de Réalité Virtuelle, sans danger, ou l’erreur est sans conséquences.

Il est clair que le meilleur média pour s’immerger sans danger, c’est la Réalité Virtuelle (VR).

Bien conçue, une expérience de VR a vraiment bien plus à offrir qu’un simple contenu média passif. Elle permet aux apprenants de ressentir, pratiquer et bien sûr développer leurs compétences. Nous pouvons nous immerger dans une époque passée ou future. Nous pouvons aussi réaliser des expériences scientifiques impossibles autrement. Se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre, pour ressentir ce qu’il ressent? Oui, c’est possible!

La nature immersive de la VR engage l’esprit et le corps des apprenants bien au-delà des autres médias d’apprentissage comme le elearning.

Taxo quoi de quoi ???? Taxonomie de Bloom

Alors pour ceux qui savent, ne passez pas par la case départ et allez directement à la partie suivante. Pour les autres, restez ici, nous allons y aller pas à pas ! Alors, en détail c’est par ici sur Wikipédia.

En accéléré, ça donne ça. Benjamin Bloom et ses collègues ont créé cet outil dans les années 50, pour aider les enseignants à situer le niveau de compréhension de leurs élèves. Six niveaux hiérarchiques le composent, à chaque niveau correspondent des opérations typiques. En somme, pour maîtriser un sujet, une connaissance …, il faut d’abord le mémoriser, le comprendre, savoir l’appliquer, savoir le connecter à d’autres. Enfin, les 2 derniers niveaux ne sont pas toujours applicables. Ce sont ceux qui marquent la capacité à se détacher du sujet soit pour le réutiliser et le mêler à d’autres voire innover et en faire autre chose.

La taxonomie de Bloom classique ? Obsolète ? non ! A rafraîchir ? Oui !

Et la réalité virtuelle ça change quoi ?

Et oui, pouvons-nous encore utiliser cette taxonomie pour bien comprendre le rapport entre formation et réalité virtuelle ?

Remember – Mémoriser

La mémoire comment ça marche ? Apparemment, il y a plusieurs aires du cerveau liées au processus de mémorisation. Parfois, on parle de « mémoire du corps », par exemple, une odeur qui nous rappelle notre enfance. En réalité virtuelle, on ne sent pas encore sauf dans quelques expériences très complexes. En revanche, on se déplace, on attrape, on parle, bref on stimule plus nos sens que passivement assis devant une vidéo. ClassVR par exemple, permet au professeur de dispenser un cours d’histoire dans un lieu historique. Les élèves mémorisent mieux, évidemment.

Mais a-t-on encore besoin de mémoriser à l’ère des moteurs de recherche et assistants vocaux ? En d’autres termes, si votre objectif pédagogique est que l’apprenant mémorise, ne passez pas par la case VR. Utilisez un moyen plus traditionnel, ça fera très bien le job, et puis à l’occasion interrogez-vous sur la nécessité de cet objectif (^^).

Understand – Comprendre

Testez Google Earth VR, vous comprendrez la rotondité de la Terre, vous toucherez du doigt l’ampleur du site d’Angkor Vat ou la grandeur du Kilimandjaro. Ah oui, là je comprends bien pourquoi c’est fatigant de marcher dans New York, c’est tellement vaste! Ou pourquoi la vie est plus simple dans les pays tempérés, dans le désert et bien c’est le désert, nada, nothing, rien !

Apply – Utiliser

La meilleure façon de vraiment progresser dans une langue étrangère c’est de discuter avec des personnes dont c’est la langue natale. C’est pour cela que les stages en immersion dans un pays sont si populaires et si efficaces. Oui mais combien d’entre nous peuvent se les payer ? Dans Mondly VR, je dois me débrouiller pour acheter un billet d’avion, faire mon check in à l’hotel (des actions très banales et concrètes qui nous font rêver en ce moment 🙂 ). Au lieu de mémoriser et répéter des phrases sans contexte, je suis dans un environnement qui en lui même m’impose d’acquérir des compétences linguistiques parce que j’en ai besoin pour avancer. Je suis tendu par l’atteinte d’un objectif (eh oh coucou la gamification 🙂 )

Analyse – Analyser

Prendre de la distance par rapport à l’objet pour pouvoir analyser cet objet, le combiner avec d’autres…Vous vous rappelez les cours de biologie, ou on devait disséquer une blatte ? Le concept n’était pas « comment apprendre à torturer des insectes? » Non, non (quoique…). Notre professeur (Mme Durand dans mon cas) cherchait à nous faire visualiser le rapport des éléments anatomiques qui composent une blatte. Plutôt que de faire un schéma en 2D on était « immergé » (brrrr j’en ai des frissons de dégoût) dans la blatte. Le résultat attendu : analyser comment le corps de la blatte fonctionne (enfin fonctionnait ) et extrapoler pour tous les autres animaux.

Transition pas évidente, Sharecare VR est une simulation en temps réel du corps humain, on peut ainsi naviguer librement au sein du du corps humain, ces organes, analyser comment ça marche.

Evaluate – Avoir un point de vue personnel

Regatta VR « Sexual Misconduct Prevention Training » par exemple ou le fabuleux « Clouds Over Sidra » nous permettent d’aller encore plus loin. Là, on ressent ce que les protagonistes ressentent, on est dans leur peau ou à coté d’eux. En plus de notre capacité analytique, nos émotions sont mobilisées, nous n’observons plus, nous « sommes ».

Sidra, jeune syrienne de 12 ans, me fait visiter son camp de réfugiés à travers son quotidien et ses occupations. C’est une expérience, à la différence d’un article qu’on a lu ou d’une vidéo qu’on a regardée.

Dans la simulation de Regatta VR, je suis dans la peau des protagonistes. Je suis Laura, celle qui subit ce harcèlement, je suis le collègue qui assiste à la scène, enfin je suis le manager à qui Laura se confie. Quel autre outil que la réalité virtuelle permet de rentrer ainsi en empathie?

Create – Créer

formation réalité virtuelle, inspiré de minority report ?

Ici, c’est le royaume du nouveau, de l’innovation. Ce qui est intéressant dans la VR, c’est la possibilité de visualiser et même de s’immerger dans les concepts abstraits (pensez à Tom Cruise dans Minority Report ). Et bien, c’est la promesse de Noda.

Noda vous permet de poser vos idées, connecter des concepts, en voir la structure et plonger dans les détails. Assemblez vos pensées avec la technologie immersive. Déplacez-vous, marchez au milieu d’elles et travaillez. Ou asseyez-vous et regardez vos idées et connexions autour de vous. Ça se passe de commentaires, non ? La VR nous donne des outils pour voyager dans notre cerveau mais aussi de le connecter aux autres !

La taxonomie de Bloom : comprendre la portée pédagogique de chaque expérience de formation en réalité virtuelle

Nous venons de voir étape par étape ce que peut apporter (et comment) la réalité virtuelle à la formation.

Voilà la version revisitée par Steven Bambury de la taxonomie de Bloom.

formation, réalité virtuelle et taxonomie de Bloom
Réalité Virtuelle et Taxonomie de Bloom

La réalité virtuelle, ou l’immersive learning sont des outils, et un outil,nous le choisissons en fonction de l’usage qu’on veut en faire et de son niveau de maîtrise. Donnez moi une Formule 1 pour apprendre à conduire et vous comprendrez de quoi je parle.

J’espère que vous avez appris des choses en lisant cette prose, la prochaine fois, je le ferais en VR, promis! Partagez, likez, réagissez, contactez-moi !

Chez WiDiD, nous avons le goût du dialogue, et de fortes convictions. Nous œuvrons pour que chacun puisse tirer le meilleur parti du digital, pour que chacun apprenne à son rythme, selon ses objectifs, avec les meilleurs outils et les meilleurs coachs. Et nous sommes expertes sur le sujet réalité virtuelle et formation.

Retrouvez nos autres articles sur des sujets connexes :


1 Comment

Sciences cognitives et apprentissage | Pearltrees · 13 August 2020 at 18 h 53 min

[…] Taxonomie de Bloom, formation et Réalité Virtuelle ? Eureka ! – WiDiD. Mais c’est quoi l’immersive learning ? Quel rapport avec la réalité virtuelle ou la formation ? D’abord et pour bien comprendre la suite, je vais vous donner notre définition (chez WiDiD) de ce mot qu’on lit de + en + souvent: l’Immersive Learning. Pour nous, c’est un contenu pédagogique pensé pour que l’apprenant soit immergé dans une expérience dans laquelle il va apprendre plus efficacement et parfois même sans s’en rendre compte. Et oui formation et réalité virtuelle, ça marche très bien ensemble. Pour bien comprendre, pensez à un apprenti nageur, la meilleure façon d’apprendre (la seule ?) Il est clair que le meilleur média pour s’immerger sans danger, c’est la Réalité Virtuelle (VR). Bien conçue, une expérience de VR a vraiment bien plus à offrir qu’un simple contenu média passif. […]

Comments are closed.